De tortues en aiguilles

De tortues en aiguilles

Stendhal

Biographie

Stendhal, de son vrai nom Henri Beyle, est né à Grenoble le 23 Janvier 1783. Son père, Chérubin Beyle, est avocat au Parlement. Stendhal acquiert à l’Ecole Centrale de Grenoble une solide instruction et en 1799, il part à Paris. Il commence en 1800 une carrière militaire et rejoint l’armée d’Italie. L’Italie lui plaît, et notamment Milan qui l’enchante et restera pour lui «la beauté parfaite». Comme l’armée l’ennuie, il démissionne en 1802 et pense entamer une carrière d’auteur dramatique. En 1806, il reprend du service dans l’intendance et exerce ses fonctions en Allemagne et en Autriche. Il devient Conseiller d’Etat, mène une vie de dandy , participe aux campagnes de Russie et de Saxe et tombe avec Napoléon en Avril 1814. Il part alors en Italie, s'installe à Milan et y retrouve sa maîtresse Angéla Pietragrua. Il fréquente la Scala qui, à l’époque, est le temple de la musique mais aussi le lieu de réunion de l’intelligentsia milanaise. Il publie en 1817 deux livres l’Histoire de la peinture en Italie et, sous le pseudonyme de Stendhal, Rome, Naples et Florence. Expulsé de Milan en 1821 parce que soupçonné de soutenir les carbonari, il s’installe à Paris. Là, l’héritage de son père ayant fondu, presque ruiné, il décide de vivre de sa plume. Il publie De l’Amour en 1822, sorte de journal de sa passion pour Matilde, La vie de Rossini en 1823, Racine et Shakespeare en 1823-1825, et tient une chronique musicale et picturale dans le Journal de Paris. A 43 ans, Stendhal devient romancier et publie un premier roman d’analyse Armance (1827), puis Promenades dans Rome en 1829. Revenant au roman d’analyse, il donne à la fin de 1830, son premier chef d’œuvre, Le Rouge et le Noir. Dans ce texte au réalisme teinté di'ironie, sorte de roman de formation du jeune et ambitieux Julien Sorel, Stendhal mêle de manière originale un parcours romanesque aux événements politiques de son temps. Il est nommé consul en 1831 à Civitavecchia où il éprouve un profond ennui, malgré la proximité de Rome, et il voyage. En 1839, il achève la Chartreuse de Parme, autre chef-d’œuvre. Mais sa santé se détériore. Le 15 Mars 1841, il est victime d’une première attaque d’apoplexie à la suite de laquelle il est autorisé à retourner à Paris pour se faire soigner. Le 22 Mars 1842, à dix neuf heures, sur le trottoir de la Rue neuve des Capucines, Stendhal a une seconde attaque et meurt dans la nuit. Il est inhumé au cimetière Montmartre.

                              

Bibliographie

1801 Début de la rédaction de son journal ( 1801-1817)
1815 Lettres sur Haydn, Mozart et Métastase sous le pseudonyme de Bombet
1817 Histoire de la Peinture en Italie
1817 Rome, Naples et Florence, premier ouvrage signé Stendhal
1822 De l'Amour
1823 Racine et Shakespeare
1823 Vie de Rossini, son premier succès littéraire
1825 Deuxième version de Racine et Shakespeare
1825 Un nouveau complot contre les industriels
1827 Armance, son premier roman
1827 Seconde version de Rome, Naples et Florence
1829 Promenades dans Rome
1829 Vanina Vanini
1830 Le Rouge et le Noir
1832 Il écrit Souvenirs d ' égotisme et commence Une position sociale, un roman qui restera inachevé
1834 Il commence Lucien Leuwen ,
1835 Il interrompt Lucien Leuwen, roman qui restera inachevé et commence la Vie de Henry Brulard
1836 Il travaille aux Mémoires sur Napoléon
1837 Il travaille au Rose et le Vert
1838 Mémoires d'un touriste, premier livre publié depuis le Rouge et le Noir.
1839 La Chartreuse de Parme
1839 Chroniques Italiennes
1840

Il commence Lamiel, roman qui restera également inachevé

                                        ..................

Au lycée on nous demandait de lire Stendhal, j'aimais assez mais depuis je ne me suis guère plongée dans son oeuvre!J'avais gagné un livre il y a quelques mois et j'ai attaqué,vite lu!

Rome,Naples et Florence en 1817

                               

Dans le journal de voyage à travers plusieurs villes italiennes – notamment Milan et Bologne – qu’est Rome, Naples et Florence, Stendhal utilise pour la première fois son pseudonyme, emprunté à une ville allemande. Dans ce « recueil de sensations », il préfère décrire les mœurs des habitants plutôt que les monuments.

Le rouge et le noir

                                        

"Julien Sorel, simple fils de charpentier, hanté par le mythe napoléonien espère satisfaire sa soif d'ambition par une carrière ecclésiastique. Mais c'est dans l'amour qu'il va trouver la voie de sa réussite sociale. Mais sa raison l'emporte sur ces calculs et se dévoile alors le sens de la vie. Ce roman reste une oeuvre phare du romantisme français et un exemple de la recherche du bonheur."

La chartreuse de Parme

                                           

"Le dernier roman de Stendhal est un nouveau récit sur la quête du bonheur par la reconnaissance de sa vérité intime. C'est le parcours tragique de Fabrice, fils de la Révolution, engagé dans les troupes napoléoniennes fait prisonnier en Italie. Il est libéré par celle qu'il aime, Clélia Conti qui lui donnera un fils. Mais la mère et l'enfant meurt et c'est dans la solitude de la chartreuse de Parme que Fabrice attend la mort qui viendra vite le rapprocher de ceux qu'il aime."

De l'amour

                                            

"Un des premiers écrits de Stendhal fait suite à une déception amoureuse. C'est un essai sur le sentiment amoureux dans lequel il tente une catégorisation et analyse des différents types d'émotions. L'idée la plus célèbre est celle de la 'crisallisation' : l'amant voit l'être aimé sous le prisme de la perfection et en fait une image idéalisée".



24/01/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 66 autres membres