De tortues en aiguilles

De tortues en aiguilles

Le facteur immunologique « de plus en plus évident » dans la fibromyalgie

Le facteur immunologique « de plus en plus évident » dans la fibromyalgie

publié le 06.05.2010 04h00,LE PROGRES

 

                       Le Dr Grégoire Cozon / S.M
                                       Le Dr Grégoire Cozon / S.M

Caractérisée par des douleurs chroniques (musculaires, articulaires), la fibromyalgie est une pathologie encore mal connue et mal reconnue. De nombreux patients se heurtent ainsi au scepticisme de médecins qui n'y voient que des facteurs psychologiques. Mais aux Hospices civils de Lyon, un spécialiste en immunologie, le Dr Grégoire Cozon, reste, lui persuadé, qu'il existe une piste infectieuse à creuser. « Les facteurs sont certainement plurifactoriels mais le facteur immunologique est de plus en plus évident », explique le spécialiste qui donnera une conférence samedi à Lyon (1). Des études ont montré que les malades ont une réactivité anormale aux agents infectieux, qu'ils avaient un déficit en sérotonine qui pourrait expliquer la dépression souvent associée à la fibromyalgie et un déficit en mélatonine, pouvant expliquer les troubles du sommeil. Ces patients souffrent aussi davantage d'allergies et de troubles digestifs que la population normale. Ainsi, les traitements actuels visent à rééquilibrer la flore intestinale « mais il n'existe toujours pas de miracle », souligne le Dr Cozon.

Sylvie Montaron

 NOTE

(1) Conférence organisée par l'Association française du syndrome de fatigue chronique et de fibromyalgie, ce samedi 8 mai, à 9 h 30, à l'hôpital Saint-Luc Saint-Joseph, 20 quai Claude-Bernard, Lyon 7e.



06/05/2010
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 66 autres membres