De tortues en aiguilles

De tortues en aiguilles

Olivier Adam

Je viens de terminer un très beau livre de cet auteur:

Né en 1974, Olivier Adam est l'auteur de «Passer l'hiver», prix Goncourt de la nouvelle 2004, de «Poids léger» et «Je vais bien, ne t'en fais pas», respectivement adaptés au cinéma par Jean-Pierre Améris et Philippe Lioret.

Résumé du livre
Depuis que sa femme a disparu sans plus jamais faire signe, Paul Andersen vit seul avec ses deux jeunes enfants. Mais une année s'est écoulée, une année où chaque jour était à réinventer, et Paul est épuisé. Il espère faire peau neuve par la grâce d'un retour aux sources et s'installe alors à Saint-Malo, la ville de son enfance.

 

La revue de [presse]

Livres Hebdo - Alexandre Fillon (14 Novembre 2008)
Très doué pour peindre un climat de bord de mer hors saison, Olivier Adam emporte une nouvelle fois l'adhésion avec le portrait senti d'un père, qui ne gronde pas et n'élève jamais la voix (.. .).

Le Nouvel Observateur - Jérôme Garcin (15 Janvier 2009)
C'est ça, le roman émotif du très sensible Olivier Adam, un précis de guérison et, dans une prose sans graisse, le beau portrait d'un homme lourd qui, cessant de se réfugier en lui-même, de se préférer, entre sur le tard dans l'âge adulte.

Télérama - M.A. (17 Janvier 2009)
Avec un sens aigu du romanesque, Olivier Adam écrit au plus près des émotions, alliage de rugosité et de finesse, de brutalité et de sensibilité, de glace et de générosité, donne à son texte et à son personnage une voix formidablement juste, entêtante et émouvante.

Lire - Christine Ferniot (Février 2009)
Olivier Adam n'est jamais lyrique, il trouve le mot juste qui ébroue le lecteur et l'emmène où il veut, loin du confort et des certitudes.



29/08/2010
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 56 autres membres